Puis-je prendre un congé parental en étant au chômage ?

Vous souhaitez connaître toutes les formalités avant de prendre votre congé parental et vous ne savez pas si cela est compatible avec le fait d’être au chômage ? Laissez-vous guider dès maintenant pour faire les bons choix en toute connaissance de cause.

Que signifie le congé parental au chômage ?

Qu’est-ce que le congé parental ?

Lorsque vous souhaitez prendre soin de votre nouveau-né, il est possible de prendre un congé parental. C’est un droit qu’un employeur ne peut pas refuser. La personne doit simplement avoir au moins un an d’ancienneté dans son travail au moment de la naissance de son enfant. Ce congé intervient juste après le congé de maternité. Il est de 3 ans maximum à compter de la naissance ou de l’adoption de l’enfant.

A lire en complément : Qui sont les bénéficiaire du RSA ?

Il est alors possible d’arrêter de travailler dans un souci d’impliquer et d’éduquer l’enfant, par exemple. Cependant, il est également possible de continuer à travailler à temps partiel. En effet, vous pouvez simplement réduire votre charge de travail pour prendre soin de votre famille le reste du temps. Cependant, il faut savoir qu’il est essentiel de travailler au moins 16 heures par semaine.

Le congé parental au sein du couple, comment ça marche ?

Les parents du bébé peuvent bénéficier de l’allocation scolaire partagée de l’enfant en même temps ou d’une autre manière. Cependant, sachez que s’ils le reçoivent en même temps, le total ne pourra pas dépasser 397, 20 euros par mois. La durée de ce paiement varie en fonction du nombre d’enfants dont le couple a la charge. Si les parents n’en ont qu’un, il est possible d’avoir un congé payé pour un an.

A voir aussi : Quelles sont les aides avec l'AAH ?

Dès qu’il y a un deuxième enfant, le « PrePe » est versé pendant les 3 premières années de l’enfant. La distribution équivaut à un maximum de 24 mois pour un parent et de 12 mois pour l’autre. C’est une façon de permettre aux pères de prendre un congé parental s’ils le souhaitent. En ce qui concerne les mères, elles peuvent plus simplement reprendre une activité professionnelle par la suite. Enfin, le congé parental vous donne droit à une allocation logement et à une réduction de l’impôt sur le logement. Enfin, vous pouvez obtenir une réduction d’impôt sur le revenu pour l’année suivante, si la personne concernée a repris le travail.

Congé parental et chômage

Les explications

Étant au chômage, il est important de calculer ce qui est le plus bénéfique pour vous. En effet, il faut comparer le fait de ne pas recevoir Assedic et reçoit une aide de l’État dans le cadre de la maternité. Combiner congé parental et chômage , c’est choisir la meilleure option. En effet, cette aide n’est pas compatible avec les allocations de chômage. Le congé parental n’est pas payé pour une mère qui travaille. Les allocations de chômage sont donc également supprimées si ce dernier n’a pas d’emploi.

Il est essentiel de refaire le calcul du chômage après le congé parental. La nouvelle inscription sur la liste des demandeurs d’emploi se fait uniquement sur demande personnelle. Selon votre situation actuelle, vous pouvez ou non être indemnisé à nouveau. Si vous ne vous inscrivez pas à nouveau au centre pour l’emploi et que vous êtes à la fin de vos droits, c’est le complément du libre choix de l’activité que vous recevrez dans le cadre du Paje. En effet, elle se déroule de la même manière que l’allocation de naissance ou d’adoption. Pour recevoir ces aides, il est nécessaire de se rapprocher de votre caf.

Quelles sont les conditions pour prendre un congé parental en cas de chômage ?

Si vous avez travaillé pendant les deux dernières années précédant la naissance de votre enfant, vous pouvez recevoir une indemnité. En effet, ce dernier peut durer jusqu’à 6 mois. Le montant de l’indemnité varie en fonction des heures travaillées par le demandeur. En effet, il peut varier de 305,17 euros à 530,72 euros.

La source :

Assurance maladie Ameli

https://www.ameli.fr/rhone/assure/droits-demarches/famille/maternite-paternite-adoption/conge-parental-education

Famille