Comment obtenir le Ccpct ? (Certificat de capacité professionnelle)

Tout le monde connaît l’existence des taxis et le métier de chauffeur de taxi qui va avec. Cependant, très peu de personnes connaissent la profession ou les qualifications nécessaires pour devenir chauffeur de taxi. Devenir un chauffeur de taxi professionnel prend beaucoup de temps et seuls ceux qui sont vraiment motivés y parviendront. Nous avons décidé d’écrire un article détaillant la formation et les certificats nécessaires pour exercer le métier de chauffeur de taxi en France.

Chauffeur de taxi : le parcours professionnel

Pour commencer, vous devez obtenir le diplôme qui vous donne le droit de conduire un taxi en France. Ce diplôme ou licence est connu sous le nom de CCPT et signifie que vous avez passé les tests qui démontrent que vous avez la capacité professionnelle d’exploiter un taxi officiel pour un service de taxi officiel. Pour obtenir ce diplôme, il faut aller dans une école reconnue qui a mis en place une formation spécifique pour enseigner ce domaine de compétence unique.

A lire également : Ou recharger son hybride ?

En région parisienne, il existe une trentaine d’écoles capables de dispenser cette formation. Le certificat et la licence seront, après avoir passé les examens, délivrés par la mairie et il est impératif que tous les chauffeurs de taxi aient cette licence. Dans le cas contraire, des sanctions très graves peuvent être prises. Mais obtenir ce diplôme n’est pas une mince affaire comme nous allons l’expliquer dans le paragraphe suivant.

Vous trouverez ci-dessous les différentes étapes à suivre ainsi que les éléments du dossier à constituer :

A lire aussi : Quelle est la meilleure autonomie pour une voiture électrique ?

Conditions d’obtention de la carte de conducteur professionnel

Si vous souhaitez exercer le métier de chauffeur de taxi, assurez-vous de remplir ces conditions avant d’effectuer toute démarche :

  • Être titulaire du permis de conduire B depuis au moins 3 ans ;
  • Avoir un casier judiciaire vierge au bulletin n°2 ;
  • Avoir un certificat médical délivré par un médecin agréé certifiant que vous êtes apte à exercer cette profession (cerfa n° 14880). Vous pouvez trouver la liste des médecins agréés sur le site internet de votre préfecture ;
  • Vous devez être titulaire d’un brevet de secourisme depuis moins de 24 mois.

En outre, vous pouvez suivre une formation de chauffeur de taxi, même si celle-ci n’est pas obligatoire. Vous avez donc plus de bagages pour passer les examens avec brio. Les différents centres proposent entre 150 et 250 heures de cours, en fonction de la matière de votre choix. Pour plus de détails et pour trouver la formation qui vous convient le mieux, vous pouvez consulter le site internet de Pôle Emploi. Les coûts sont généralement compris entre 400 euros et 1500 euros, selon l’établissement de formation. Sachez que vous devez passer l’examen du CCPCT ou Certificat de capacité professionnelle de conducteur de taxi.

Pour ce faire, vous devez vous inscrire sur le site de votre préfecture. Préparez des frais d’inscription de 195 euros. Deux examens vous attendent.

Tout d’abord, votre connaissance du territoire, de la réglementation, des règles de sécurité routière et votre maîtrise du français et de l’anglais seront évaluées. Ensuite, vous devez passer une épreuve pratique pour la conduite d’un taxi. Vous disposez de 20 minutes pendant lesquelles vous devez convaincre l’auditeur que vous connaissez bien le trajet et qu’il est judicieux pour l’organisation de recevoir et de régler un client.

Qui délivre la carte ?

Avec le décret n° 2017483 du 6 avril 2017, les chambres de métiers (CMA) sont désormais chargées d’organiser les examens de conducteur de taxi et de VTC. Une fois l’examen réussi, vous pouvez retirer votre carte professionnelle de conducteur de taxi auprès de la préfecture du lieu où vous avez passé l’examen. Pour ce faire, vous devez remplir un formulaire sécurisé de demande de carte de conducteur de taxi et y joindre les éléments suivants

  • Pièces une copie de l’attestation de passage délivrée par la CMA.
  • Une copie de votre permis de conduire
  • Une copie du certificat médical (Cerfa n° 14880)
  • Une copie de votre pièce d’identité nationale2 photos récentes.
  • Une fois que vous avez toutes ces pièces, vous pouvez envoyer le dossier directement à la préfecture ou par courrier.

Voiture