Quelles conditions pour passer le CACES ?

Certaines professions ne sont accesssibles qu’avec un CACES en poche. Qu’est-ce que comment l’obtenir ?

Qu’est-ce que le CACES ?

CACES et l’acronyme de certificat d’aptitude à la conduite en sécurité. Il ne s’agit pas d’un permis de conduire et encore moins d’un diplôme comme il est parfois présenté. Le CACES est en revanche une validation d’aptitude à la conduite de certains engins.

A lire en complément : Quelle est la différence entre le génie logiciel et l'informatique ?

En l’occurrence, ces engins sont des équipements mobiles automoteurs et de levage que l’eau l’emploi dans de nombreux secteurs comme la logistique, l’industrie ou la grande distribution.

Etre titulaire d’un CACES pour utiliser un chariot élévateur ou un grue à tour est obligatoire depuis l’adoption d’un décret en décembre 1998. Celui-ci instaure cette obligation d’une formation adéquate dans le but de réduire le risque d’accidents du travail. Ce document atteste que son titulaire a été évalué et qu’il est en capacité de conduire tel ou tel engin.

A lire également : Comment créer un compte Gmail professionnel ?

Ce certificat d’aptitude à la conduite en sécurité est donc indispensable dans bien des secteurs. Avoir suivi une formation CACES est donc un atout précieux pour postuler à certaines offres d’emploi.

Comment se passe une formation CACES ?

La formation au certificat d’aptitude à la conduite en sécurité est accessible à toutes et à tous sous réserve de remplir les conditions suivantes : être majeur, savoir lire et être déclaré apte par la médecine du travail.

La formation au CACES comprend :

  • des cours théoriques c’est alors sur une journée complète (7h) ;
  • des cours pratiques dont la durée peut osciller entre 1 et 5 jours selon la catégorie d’engins et le niveau des personnes postulant au CACES.

L’objectif de cette formation est évidemment d’apprendre à manipuler un engin de levage ou un équipement mobile automoteur tout en respectant toutes les règles de sécurité. Celles-ci permettent de protéger l’utilisateur de l’engin ou de l’équipement, mais également son entourage immédiat.

Au terme de ces quelques journées, chaque postulant au CACES passe un examen. La réussite de ce dernier est validée par la remise du certificat d’aptitude à la conduite en sécurité.

Est-ce que cela vous donne ensuite le droit de conduire les engins ?

Une fois le CACES en poche, on pourrait légitimement penser que vous êtes alors en droit de conduire les engins pour lequel vous avez obtenu cette certification. Et pourtant, il n’en est rien. En effet, le CACES atteste que vous avez les connaissances requises pour effectuer les manipulations en toute sécurité, mais ne vous autorise pas à le faire.

Cette autorisation vous est donnée dans un second temps. Elle est fonction de votre statut au sein de l’entreprise :

  • les travailleurs en intérim : les intérimaires doivent obtenir une double autorisation de la part de leur employeur (l’agence de travail temporaire) et du client (l’entreprise dans laquelle il travaille de façon temporaire) ;
  • les salariés de l’entreprise : s’ils occupe un poste nécessitant un CACES, c’est leur employeur qui les autorise ;
  • les intervenants extérieurs : il arrive parfois que certaines entreprises sous traitent tout ou partie de leur activité sur site. Dans ce cas, l’autorisation de conduite est délivrée par le chef dans l’entreprise qui l’embauche, en accord avec le responsable du site sur lequel il travaille ;
  • les artisans à leur compte : un artisan qui est son propre patron peut lui-même s’autoriser à conduire un engin, et ce, même si je possède aucun certificat d’aptitude à la conduite en sécurité. En revanche, en cas d’accident, sa responsabilité peut être mise en cause.

Quelle est la durée de validité d’un CACES ?

Il faut garder à l’esprit que le CACES n’est pas un certificat unique, mais qu’il existe de nombreux CACES tels que :

  • R 372 m pour les engins de chantier ;
  • R 377 m pour les grues à tour ;
  • R 383 m pour les grues mobiles.

La durée de validité du CACES est de 5 ans. Au-delà de cette période, son renouvellement est obligatoire pour une durée similaire. Seul le CACES catégorie engin de chantier R 372 m a une validité différente, à savoir 10 ans.

Entreprise