Qu’est-ce qu’une boite à crabot et comment fonctionne-t-elle ?

En quête de meilleures performances, les fabricants automobiles ont mis au point de nombreuses innovations en matière de transmission de véhicule. Aujourd’hui, il existe tellement de type de boite de vitesse qu’il est impossible d’en dresser une liste exhaustive. Dans le rang des transmissions les moins connues du grand public, on retrouve la boite de vitesses à crabot.

Ayant découvert récemment ce type de boîte de vitesses, vous souhaitez faire le plein d’informations à son sujet ? Ce guide vous apprend tout ce qu’il faut savoir sur la boite à crabot et son fonctionnement.

A voir aussi : Comment obtenir le Ccpct ? (Certificat de capacité professionnelle)

La boite à crabot : une transmission manuelle particulière

C’est dans l’univers des sports automobile que la boite à crabot est le plus connu. C’est une transmission souvent employée pour les motos et les voitures de course comme les Rallyes. Il a fallu quelques années avant que cette boite de vitesse ne soit utilisée pour des véhicules tout public. On peut par exemple la retrouver sur plusieurs modèles de Renault.

En matière architecturale, la boîte à crabot ressemble beaucoup à la boîte manuelle classique. Les deux transmissions sont dotées de pignons et de deux arbres parallèles. La spécificité de la transmission à crabot est qu’elle contient moins de pièces. Elle n’embarque ni synchroniseurs, ni baladeurs à la différence de la boîte mécanique classique.

A lire également : Pourquoi acheter une voiture de dernière génération ?

Les pignons des deux transmissions sont également différents. Sur la boîte à crabot, les pignons ont des dentures droites.

Il faut préciser que la boite à crabot peut revêtir plusieurs formes. Néanmoins, ses caractéristiques et son modèle de fonctionnement ne changent pas.

Qu'est-ce qu'une boite à crabot et comment fonctionne-t-elle

Le fonctionnement de la boîte à crabot expliqué

Pour comprendre le fonctionnement de la boite à crabot, il faut s’intéresser au comportement de la transmission lorsqu’on change de rapport. Puisque l’architecture ne possède pas de synchroniseurs, le changement de rapport se fait violemment. Pour cause, les deux arbres ne sont pas toujours à la même vitesse lors du passage du rapport.

Lorsque le conducteur passe un rapport, ce sont les crabots qui assurent la transmission du rapport de vitesse à l’arbre secondaire. Pour ce faire, le crabot va s’emboîter sur les pignons dont les dentures droites assurent un parfait emboîtement. Le rapport de vitesse est ainsi transmis à l’arbre secondaire sans que le véhicule ne perde en puissance.

En clair, la boite à crabot rend possible le passage de rapport sans embrayer. C’est d’ailleurs l’un de ses plus grands atouts. Cela justifie également les bruits du véhicule, ainsi que les secousses dus à l’emboîtement violent des pignons et du crabot, ressentis à chaque passage de rapport.

Boite à crabot : zoom sur les points forts de cette transmission de véhicule

Alors que son fonctionnement fait planer le doute sur sa durabilité, la boite à crabot est très résistante. Elle est d’ailleurs plus durable que la boite manuelle classique. Cela est possible grâce à la solidité de ses pignons. Ce point fort prouvé lui vaut l’appréciation de nombreux automobilistes.

Mieux la boîte à crabot est peu coûteuse. Elle s’affiche comme l’une des transmissions les plus économiques du marché actuel. Qui plus est, la boite à crabot est puissante et offre une performance satisfaisante. Compacte et légère, elle a en quelques mots tout pour plaire.

Voiture