Comment teindre avec de l’avocat ?

Êtes-vous tenté par les teintures végétales ou naturelles ? Vous ne savez pas comment vous y prendre ni comment commencer. C’est le sujet de ce nouveau podcast !

Padoürs│Lovely things laineux · Bref, je tricote — Épisode 10 — Mes expériences avec la teinture naturelle Yarnundyed : une belle collaboration !

Dans le cadre de cet épisode, j’ai la chance cette semaine de collaborer avec la société Yarnundyed basée en Angleterre, spécialisée dans la laine non teint. Il fournit aux teinturiers professionnels ou amateurs la meilleure fibre à un prix abordable.Le site propose un très large choix de bases — ce qui est vraiment agréable de pouvoir tester différents matériaux. Il est également possible d’acheter selon différents emballages : par écheveau ou par paquet de plusieurs écheveaux. Dans le cadre de ce podcast, Yarnundyed m’a donné l’immense plaisir de faire tester son « pack chaussette » composé de 5 écheveaux :

A découvrir également : Comment demander un rdv avec le maire ?

  • 1 x 100g 85% Extrafine Superwash Merino 15% Nylon (4 ply) — 400m/100g
  • 1 x 100g 85% Extrafine Superwash Merino 15% Nylon (2 ply, high twist) — 360m/100g
  • 1 x 100g 75% Superwash Wool 25% Nylon — 400m/100g
  • 1 x 100g 100% Superwash Bluefaced Leicester — 400m/100g
  • 1 x 100g 100% Superwash Polwarth — 400m/100g

What a joy when I received the package at home! 5 beautiful skeins that I was going to be able to dye, what I suis empressée de faire. Je les remercie du fond du cœur pour ce beau cadeau ! Thank you so much Yarnundyed for this amazing gift ! De plus, ce pack est vraiment idéal pour s’essayer à la teinture.

  • colonnes de données-xs= »1″>

    **3

  • Peu d’infos à l’avance…

    Je tiens à préciser que je ne suis pas du tout un expert en matière de teinture naturelle. L’idée de teindre avec des plantes et des épices me fascine et constitue avant tout une belle alternative aux teintures à base d’acide. C’est pourquoi j’ai voulu l’essayer. Néanmoins, toutes les explications que je vais vous donner sont des expériences purement personnelles et réalisées de manière non professionnelle.Si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure de la teinture, il est également recommandé d’utiliser du matériel dédié uniquement à cela et de porter des gants.

    L’équipement de base que j’utilise personnellement se compose d’une grande casserole : une cuillère en bois, 2 bacs en plastique, un tablier et une passoire .

    • * ***4

    • Teinture d’avocat : de belles nuances de rose

      La récolte

      La première étape pour la teinture d’avocat consiste à conserver les peaux et les noyaux. Lorsque vous aurez fini de déguster votre avocat, vous devrez laver soigneusement les peaux et le noyau pour qu’il ne reste plus de chaire. Ensuite, laissez-les sécher. Certains les conservaient au sec, pour ma part, j’ai préféré les mettre au congélateur.

      Les quantités utilisées

      Pour mon test, j’ai voulu teindre 3 écheveaux de 100 grammes chacun = 300 grammes de matière. J’avais lu à différents endroits pour utiliser la même quantité d’avocats comme matière — néanmoins je voulais la doubler, donc J’ai utilisé 600 grammes – de peaux et de cerneaux combinés pour une couleur plus soutenue.

      La décoction

      Pour effectuer la teinture proprement dite, vous devez d’abord couper les peaux en petits morceaux et couper les grains que vous plongez ensuite dans la grande casserole remplie d’environ 5 litres d’eau.

      Le mélange est bouilli pendant plus ou moins d’une heure pour libérer les pigments de l’avocat. L’eau devient progressivement rouge/orange. Au bout d’une heure, éteignez le feu. Je laisse refroidir cette décoction et macérer dans la poêle pendant une nuit complète.

      Le lendemain, filtrez la décoction de manière à ce qu’il ne reste que le jus et remettez-la dans la casserole.

      La préparation de la laine

      Parallèlement à ce processus, j’ai préparé ma laine. Pour cela, j’ai choisi 3 écheveaux doigtés : 1 écheveau en mérinos High Twist, 1 Leicester à face bleue et 1 Polwarth. Pour certains types de colorants, il est nécessaire de passer par une étape de gravure, c’est-à-dire créer le des conditions appropriées pour que le matériau utilisé absorbe de manière optimale le colorant et qu’il reste fixé à celui-ci. Cette gravure peut être réalisée de différentes manières, que ce soit avec de l’alun ou du fer. J’avais également lu que la gravure à base de vinaigre était possible. De plus, les avocats ont un tel pouvoir colorant que la gravure n’est pas obligatoire. Cependant, j’ai voulu m’assurer que ma couleur tient bien. Pour cela, j’ai laissé mes 3 écheveaux trempés pendant une matinée complète dans un plateau en plastique rempli d’un mélange de ⅓ de vinaigre, 2/3 d’eau.Même si une gravure n’est pas forcément utile dans ce cas, il est cependant nécessaire que le matériel utilisé pour la teinture est bien humide avant de commencer le processus.

      La teinture

      Après avoir trempé mes laines, je les ai trempées dans ma décoction qui avait refroidi. Ensuite, je remets tout cela sur le feu et j’élève doucement le mélange à la température jusqu’à ce que le petit bouillon pendant plus ou moins 1 heure, en mélangeant régulièrement.

      J’ai ensuite éteint le feu et j’ai laissé refroidir mes écheveaux dans la décoction pendant une nuit complète, ce qui a permis à la teinture de s’imprégner encore mieux.

      Lorsque tout est refroidi, vous pouvez sortir les écheveaux du bain de teinture et les rincer abondamment. Pour ce faire, je les laisse tremper dans de l’eau que je change jusqu’à ce que la couleur ne s’écoule plus du tout. Et la dernière étape consiste à laisser sécher votre laine tranquillement et à l’abri du soleil et à admirer le travail !

      De plus, lorsque ma teinture a été terminée, avant de le rincer, j’ai baigné un de mes écheveaux dans de l’eau claire mélangée à une grande cuillère à soupe de bicarbonate de soude, ce qui a légèrement transformé la couleur en un rose plus intense.

      Mes impressions

      La conclusion de ce colorant à l’avocat est que je suis littéralement fan de la couleur qu’il a donnée . Mes 3 écheveaux ont une belle teinte rose avec des dégradés qui ont tendance à devenir violets par endroits ! C’est tout simplement magnifique ce que la nature peut nous offrir.

        colonnes de données-xs= »1″>

    • **13

    • Teinture curcuma : or jaune/orange

      Les étapes sont assez similaires à celles décrites ci-dessus.

      Les quantités utilisées

      Pour ma décoction, j’ai utilisé 100 grammes de poudre de curcuma pour un écheveau de 100 grammes de mérinos.

      La teinture

      Sur le d’autre part, j’ai complètement zappé l’étape de la décoction de la poudre seule avant la teinture. Je devais être un peu fatigué le jour où je l’ai fait, j’ai directement mélangé mon écheveau avec ma poudre et mon eau. J’ai chauffé ce mélange comme de l’avocat pendant une bonne heure. Ensuite, je l’ai laissé refroidir pendant une nuit. L’étape de rinçage m’a cependant semblé interminable ! Le curcuma s’égoutte beaucoup et j’ai dû rincer mon écheveau plusieurs fois.

      Mes impressions

      Cela valait le coup et ma laine est teinte dans un magnifique orange/or , splendide !

      Les sources d’inspiration

      Afin de réaliser mes petites expériences, j’ai d’abord beaucoup appris sur le sujet. En particulier, je me suis appuyé sur les conseils du livre

    Loisirs