Comment comptabiliser un intérêt d’emprunt ?

Qu’il serve à subventionner un projet immobilier, l’achat d’un bien immobilier ou un service, l’emprunt est une prestation payante s’accompagnant de frais. Ces frais qui sont soustraits par la banque sont également appelés intérêts. Comment comptabiliser les intérêts ?

Intérêts d’emprunt : qu’est-ce que c’est ?

Bien avant de comprendre le calcul, il est essentiel de connaître les intérêts d’emprunt. Premièrement, sachez que les intérêts sont symbolisés en pourcentage. Ainsi, il est question de taux d’intérêt ou aussi taux d’emprunt. Ils s’exercent sur le coût total du capital emprunté et intègrent le taux nominal, autrement dit le taux de base pratiqué sur le prêt, les frais de dossier, les frais d’assurance éventuellement.

A lire en complément : Quel salaire pour un prêt de 130.000 euros ?

Le montant des intérêts s’adjoint au capital que vous empruntez pour votre projet qu’il soit d’ordre immobilier ou autre. De même que le capital, ils sont exposés à un remboursement étalé suivant la durée de l’emprunt. Les intérêts sont, en réalité, immédiatement assimilés aux mensualités de remboursement, autrement dit, le montant que la banque vous impose chaque mois au titre de l’emprunt qu’elle vous a octroyé.

Vous l’avez compris, les intérêts d’emprunt servent de rétribution pour la banque. Ils fluctuent en fonction de trois facteurs majeurs, notamment le montant que vous empruntez, la durée de remboursement ainsi que votre profil. Un profil qui semble moins fiable verra son taux d’emprunt élevé, c’est ainsi que la banque pondère les risques qu’elle prend. Par risques, il est question de défaut de remboursement. A contrario, le taux sera abaissé dans le cas où le demandeur fait preuve d’une certaine fiabilité.

A lire en complément : Pourquoi ne pas investir dans lor ?

Intérêt d’emprunt journalier : comment faire le calcul ?

Le système de calcul de l’intérêt journalier est initialement à la portée de tous. Néanmoins, il est nécessaire de savoir différencier intérêts simples et intérêts composés. Premièrement, sachez que les intérêts simples sont des intérêts calculés sur le capital et seulement sur ce dernier. Outre le cas du crédit à taux variable, les intérêts sont immuables tous les ans et ceux, durant la totalité du délai de remboursement.

La formule de calcul qui s’exerce est la suivante :

[Montant total du prêt × (taux d’intérêt/100)] × nombre de jours dans l’année (soit 365 ou 366)

Afin d’avoir une meilleure visions des choses, voici un exemple concret :

Capital nécessaire : 150 000 euros ;

Taux d’intérêt assurance comprise : 2,2 % ;

Durée de remboursement : 15 ans.

Ainsi, le montant journalier de vos intérêts serait : [150 000 × (2,2/100)]/365 = 9,04 euros.

Notez que si vous contractez une assurance indépendamment du crédit, autrement dit vous contractez une assurance ailleurs que dans la banque, veillez à bien prendre l’assurance en compte dans votre calcul.

En ce qui concerne le capital à intérêts composés, les intérêts engendrés à la fin de chaque période se greffent au capital initial afin d’en produire de nouveaux. Ainsi, leur montant affluent

Leur montant augmente donc au fil du temps. La formule de calcul reste identique à celle appliquée aux intérêts simples, mais à la différence du capital à intérêts simples, il faudra reproduire ce calcul pour chaque année de remboursement.

Concrètement, si vous contractez un prêt immobilier de 150 000 €, voici comme se calcule les intérêts composés :

[150 000 × (2,2/100)]/365 = 3 300/365 = 9,04 euros par jour la première année ;

[153 300 × (2,2/100)]/365 = 3 366/365 = 9,22 euros par jour la deuxième année ;

[156 666 × (2,2/100)]/365 = 3 446 652/365 = 9,44 euros par jour la troisième année ;

Et ainsi de suite jusqu’à la 15e année qui est la dernière année de remboursement.

Le lien entre intérêts d’emprunt et annuités ?

Les annuités réunissent en même temps la part de capital et la part d’intérêts amortis à la banque sur un an. Il existe deux types d’annuités, notamment les annuités constantes se rapportant aux intérêts simples ainsi que les annuités dégressives ou remboursement constant se rapportant aux intérêts composés.

Les annuités constantes permettent de régler un montant identique chaque année, mais le montant total des intérêts apparaît plus élevé au final en comparaison aux annuités dégressives qui semblent être le meilleur choix.

Finance