Comment financer son permis de conduire ?

Le permis de conduire est devenu depuis plusieurs années un outil important qui favorise l’insertion professionnelle des demandeurs d’emploi. Dans plusieurs pays, il permet notamment à de nombreux professionnels de travailler.

De ce fait, de nombreuses aides et solutions sont mises en place pour permettre aux citoyens de financer leur permis de conduire. Comment financer son permis de conduire ? Voici quelques solutions de financement.

A voir aussi : Comparateur assurance prêt immobilier en ligne : comment faire le meilleur choix pour votre projet immobilier

Utiliser son Compte Personnel de Formation (CPF)

Le premier moyen pour financer le permis b est d’utiliser son compte personnel de formation. En effet, grâce à cette solution, vous pouvez financer en partie ou en intégralité le coût de votre formation à condition de disposer des fonds dans votre compte. Ainsi, vous pourrez obtenir facilement de quoi financer votre permis.

Cependant, pour en profiter, il faut que l’obtention de votre permis de conduire contribue à renforcer la sécurisation de votre carrière professionnelle ou à booster la concrétisation d’un projet.

A découvrir également : Pourquoi ouvrir un compte bancaire joint ? 

Autre condition, vous devrez présenter obligatoirement une attestation sur l’honneur. Cela permet de justifier que vous ne faites pas l’objet d’une interdiction de demander un permis de conduire ou d’une suspension de votre permis.

Aussi, vous devrez nécessairement suivre votre formation (code, conduite) dans une école agréée et reconnue. Cliquez ici pour vous inscrire.

Par ailleurs, il faut noter que l’utilisation de votre Compte Personnel de Formation ne nécessite que quelques clics. Il vous suffira de :

  • consulter vos droits à la formation sur le site internet du CPF,

  • chercher la liste des établissements de formation près de votre localité,

  • payer vos cours de conduite et de code grâce à vos droits à formation.

Enfin, les professionnels qui ont moins de 18 ans peuvent également prétendre utiliser leurs droits à la formation pour financer leur permis de conduire.

Financer son permis de conduire grâce aux aides pour l’apprentissage et aux aides locales

Si vous avez 18 ans et plus et que vous êtes un apprenti, vous pouvez financer l’obtention de votre permis grâce à une aide de 500 €.

Pour bénéficier de cette aide octroyée par l’État et uniquement valable pour financer un permis de catégorie B, il vous suffit d’en faire la demande. Pour ce faire, vous devrez vous munir du contrat signé avec votre auto-école.

En outre, si les frais de votre formation de conduite sont déjà payés, vous pouvez toujours prétendre à cette aide forfaitaire. Il vous suffira de fournir comme preuve la facture du permis de permis datant de moins d’un an.

Outre les aides aux apprentis, il est également possible de financer son permis de conduire grâce aux subventions de la mission locale de son département.

En effet, grâce à cet organisme, vous pouvez obtenir jusqu’à 1 200 € pour financer votre formation tout en bénéficiant d’autres aides complémentaires liées à la mobilité.

Cependant, il faut noter que cette subvention s’adresse uniquement aux jeunes de 18 à 25 ans et qui ne disposent pas de ressources financières.

En outre, il existe également des aides régionales et départementales disponibles pour tout le monde pour le financement du permis. N’hésitez pas à vous renseigner auprès du Conseil départemental ou du Conseil régional de votre région.

Adresser une demande de financement à son conseiller Pôle emploi

Une autre alternative pour financer son permis de conduire, est d’adresser une demande de financement à son conseiller Pôle emploi.

En effet, le Pôle emploi accompagne les demandeurs d’emploi à financer l’obtention de leur permis à condition que ces derniers remplissent un certain nombre de conditions.

Les jeunes chômeurs peuvent notamment prétendre à une aide pouvant aller jusqu’à 1 200 €, attribuée en trois étapes.

Dans un premier temps, vous versez 400 € à votre établissement lors de l’inscription. Vous avez alors un délai de 5 mois au maximum pour réussir l’examen au Code de la route.

Après cette première phase, votre auto-école reçoit le deuxième versement d’un montant de 400 €. Pour finir, il vous faudra achever obligatoirement les heures de conduite initiales avant que l’établissement de formation ne reçoive le troisième versement de 400 €.

Par ailleurs, les procédures pour bénéficier de cette aide sont très simples. Vous n’avez qu’à vous rendre auprès de votre conseiller Pôle emploi.

Ce dernier se chargera de remplir le formulaire qui vous permettra de vous inscrire dans une auto-école dont les tarifs ne dépassent pas 1 200 €.

Étaler le paiement de son permis grâce à un prêt

Le dispositif ‘’ Le permis à un euro par jour’’ est également une excellente alternative pour financer son permis de catégories A et B.

En effet, ce dispositif réservé aux jeunes de 15 à 25 ans permet d’échelonner le paiement de sa formation sans payer d’autres frais supplémentaires. Il s’agit donc en réalité d’un crédit à taux zéro accessible sous certaines conditions.

Les intérêts liés à ce prêt sont notamment payés par l’État. Les bénéficiaires n’ont besoin de payer qu’un euro par jour jusqu’au remboursement total du prêt.

Pour finir, il convient de signaler que les personnes en situation de handicap ont également la possibilité d’obtenir une aide financière pour l’obtention de leur permis.

Cette aide est notamment accordée par l’Agefiph (Association de Gestion du Fond pour l’Insertion professionnelle des Personnes Handicapées).

Ces personnes peuvent également s’approcher de la maison départementale des personnes handicapées de leur région.

Finance