Quel est le salaire moyen d’un maçon en France ?

Les prestations d’un maçon varient en fonction du type de chantier auquel il a affaire. Le salaire du maçon varie donc en fonction de travail effectué, mais ce n’est pas le seul critère. Plusieurs autres facteurs impactent la rétribution d’un maçon en France. Vous vous demandez quel peut être le salaire moyen d’un maçon en France ? Découvrez dans cet article comment estimer les appointements d’un maçon en France.

Le solde moyen d’un maçon en France

La rémunération du maçon ou de la maçonne est très diversifiée du point de vue professionnel. Un maçon peut être expert en plusieurs spécialités et cela impacte forcément son salaire. Ainsi, selon la spécialité de chaque maçon, on distingue le maçon contemporain, le maçon coffreur. Le maçon finisseur n’est également pas épargné.

A lire en complément : Comment demander une carte d'identité ?

En effet, la rétribution moyenne de ces trois types de maçon varie faiblement. Le maçon traditionnel est à 12,23 € par heure. La rémunération du maçon coffreur s’élève à 12,14 € l’heure. Enfin, le maçon finisseur bénéficie d’un solde de 12, 23 €.

Par ailleurs, la rémunération d’un maçon dépend également de la ville d’exercice. Ainsi, à Nantes, la rétribution d’un maçon peut coûter 13,05 € par heure. À Lyon, le solde d’un maçon coûte 13,09 € l’heure. Ce salaire est estimé à 12,50 € aux Limoges. Aux Bordeaux, la rétribution d’un maçon s’élève à 12,38 € l’heure. Aux Angers, aux Troyes, à Fréjus et aux Caen, la rémunération d’un maçon coûte respectivement 12,29 €, 12,33 €, 11,98 € et 11,63 €.

Lire également : Qui est Adelfa Marr ?

Facteurs d’impact de la rémunération d’un maçon

Plusieurs autres facteurs influencent la rémunération d’un maçon. Parmi ces factures, on distingue le statut, l’entreprise, la situation géographique, la notoriété, le type de prestation.

Le statut professionnel

Parlant du statut, il existe le maçon autonome et le maçon employé. La plupart des maçons préfèrent travailler à leur propre compte. C’est-à-dire créer leur propre entreprise. Généralement, le maçon autonome bénéfice d’un solde plus élevé que celui du maçon employé. Mais d’une manière ou d’une autre, la clientèle influence aussi vos revenus. Un maçon employé peut bien négocier sa rémunération en fonction de son expertise. Les habiletés importent aussi dans le facteur statut.

Structure de travail et situation géographique

En étant employé, votre rémunération peut varier en fonction de votre structure de travail. Ainsi, s’il s’agit d’une grande entreprise ou d’une entreprise PME, votre rétribution peut être plus ou moins élevée. La notoriété de l’entreprise impact également vos revenus.

Comme soulignée précédemment, la rémunération varie en fonction de la ville où vous exercez votre métier. Ainsi, la rémunération est plus importante dans les grandes villes que les petites villes. En outre, il ne s’agit pas d’une clause normalisée.

Notoriété et type de prestation

Si vous êtes maçon autonome, vos revenus dépendent largement de la notoriété de votre établissement. Lorsque votre établissement est : peuplé, votre clientèle devient aussi plus importante. Vous bénéficiez ainsi d’un solde plus intéressant.

En tant qu’employé maçon, vous devez diversifier vos prestations. Ces dernières doivent varier en fonction du coût. Vous bénéficiez alors d’une rétribution plus ou moins élevée en fonction du tarif de vos services.

Définir son tarif horaire

Il est important de savoir combien vous devez réclamer à l’endroit de votre employeur ou de votre clientèle. Ainsi, avant l’engagement pour le travail, vous devez estimer votre tarif horaire. Ceci étant, vous devez l’évaluer en tenant compte de l’ensemble des coûts du service. À partir du coût total de la prestation, vous pouvez déduire le taux horaire. Ce dernier, à son tour, dépend des tâches journalières prédéfinies.

Par ailleurs, vous devez tenir compte de la concurrence du marché afin d’être dans les normes. Un taux horaire surestimé fait fuir les clients. Un taux horaire sous-estimé fait croire que vous êtes incompétent. Donc, dans les deux cas vous perdez. Vous devez donc bien évaluer votre taux horaire en considérant le marché et la prestation.

Ainsi, la rétribution moyenne d’un maçon n’est pas fixe. D’autres facteurs peuvent également l’influencer. Il s’agit des handicaps liés au travail, de la durée du travail, de l’accessibilité au chantier. Il faut également considérer la durée du transport, le coût de l’essence ainsi que le matériel supplémentaire à prévoir. Le coût de ces détails est fixé librement et doit excéder le SMIC.

News