Comment savoir combien emprunter pour une maison ?

Comme vous le savez probablement déjà, les taux hypothécaires sont maintenant au bord du plancher. Malgré un coût par mètre carré relativement élevé aujourd’hui, il y a fort à parier que vous ferez une belle transaction en investissant demain dans l’immobilier. Mais lorsqu’il s’agit de crédit hypothécaire, c’est un terme qui ne tarde jamais à émerger dès qu’un projet commence à prendre forme lentement. Ce terme est le suivant : « contribution personnelle ». Qu’est-ce qu’une contribution personnelle ? À combien cela s’élève habituellement ? Credafin vous dit tout ce qui concerne les contributions personnelles !

A découvrir également : Comment gagner 600 euros ?

Contribution personnelle : définition

La contribution personnelle est définie comme suit par la loi de finances :

« La contribution personnelle est la somme d’argent que l’emprunteur investit dans son projet d’achat en plus de l’emprunt. Ce montant est exprimé en pourcentage du total somme. »

Lire également : Comment connaître le régime fiscal d'une entreprise ?

En d’autres termes, la contribution personnelle correspond à la somme d’argent déjà en votre possession , somme d’argent destinée à financer une partie du projet immobilier pour lequel vous avez contracté un prêt.

Ces derniers peuvent provenir de vos propres économies, être le résultat d’un héritage ou d’un don, correspondre à la somme récupérée suite à la vente d’une ancienne maison ou résulter d’un prêt accordé par la famille et/ou des amis.

Contribution personnelle dans la pratique

Les chiffres et vous n’êtes pas amis ? Voici comment calculer votre contribution personnelle  : la maison de vos rêves, toutes taxes comprises, coûte 300 000€. Vous pouvez apporter la somme de 60 000€. Votre prêt hypothécaire sera de 240 000€ (300 000 – 60 000), votre contribution personnelle de 20 % (60 000/300 000 = 20 %).

Simple, Non ?

Quel montant devriez-vous contribuer ?

En règle générale, on considère que la contribution doit représenter au moins 10 % de la somme totale . Reprenons l’exemple ci-dessus : pour une maison de 300 000€, la contribution personnelle doit être supérieure ou égale à 30 000€.

Pourquoi 10 % ? Vous devez savoir que la contribution personnelle est la preuve, pour une banque ou tout autre organisme financier, de votre capacité de remboursement . Plus votre contribution personnelle est élevée, plus il vous sera facile de contracter un prêt hypothécaire. Une contribution financière importante vous mettra également en position de force lorsqu’il s’agira de négocier les différentes conditions de crédit.

Notez que si 10 % est recommandé, 30 % est néanmoins la contribution personnelle idéale . Mais attention à ne pas vous retrouver sans sous en raison d’une contribution personnelle trop élevée. Il est en effet risqué d’y investir toutes ses économies, sinon vous vous retrouverez bien démuni en cas de coup dur ou d’imprévu financier…

Emprunter sans contribution : possible ?

Alors que les contributions personnelles deviennent la norme à l’heure actuelle, de nombreuses institutions continuent d’accorder des prêts hypothécaires sans en avoir besoin. Emprunter sans soutien financier est donc toujours possible, bien que plus difficile…

Vous êtes sur le point de contracter un prêt hypothécaire ? Pensez au crédit hypothécaire Credafin  !

Découvrir le crédit hypothécaire-Credafin

Immo